AGENDA

CyclOpe 2017

 

LES MARCHES MONDIAUX

« Vent d'Est, Vent d'Ouest »

A l'occasion de la publication du Rapport Cyclope 2017

15 mai 2017 - Paris

CyclOpe 2016

 

LES MARCHES MONDIAUX

« A la recherche des sommets perdus »

A l'occasion de la publication du Rapport Cyclope 2016

24 mai 2016 - Paris

CyclOpe 2015

LES MARCHES MONDIAUX

Pour qui sonne le glas ?

A l'occasion de la publication du Rapport Cyclope 2015

20 mai 2015 - Paris

CyclOpe 2014

LES MARCHES MONDIAUX

Dans le rêve du Pavillon Rouge

A l'occasion de la publication du Rapport Cyclope 2014

14 mai 2014 - Paris

Vient de sortir en librairie

Philippe Chalmin

"Crises 1929, 1974, 2008 Histoire et espérances"
2013

François Bourin éditeur

Les ouvrages publiés

Philippe Chalmin est auteur d'une quarantaine d'ouvrages

Crises 1929, 1974, 2008 Histoire et espérances

2013. La crise mondiale bat toujours son plein.
La « crise de 2008 » n’est pas terminée. Pour la troisième fois depuis la fin du xixe siècle, le monde est plongé dans le chaos économique.
1929, 1974, 2008, telles sont les trois crises majeures qu’a connues le monde contemporain. Faisant chacune suite à des périodes d’euphorie économique, elles présentent d’étonnantes similitudes dans leur déroulement, dans les réactions des politiques, dans leurs conséquences aussi.
Mais on ne peut limiter ces crises au seul champ économique : leur dimension morale, éthique et même spirituelle est tout aussi essentielle.
Comprendre ces crises, entrer dans leur logique, en analyser les ressorts, tel est l’objet de ce petit livre qui se veut aussi un message d’Espérance pour tous ceux qui désespèrent du monde d’aujourd’hui.

François Bourin éditeur - 96 pages - 12€

"Demain, j'ai 60 ans"

« Je vais avoir soixante ans cette année. C’était autrefois le bout de la vie. C’est désormais une étape, celle, peut-être, de la plénitude professionnelle et familiale. Économiste, historien, observateur de la société et du monde, j’ai tenu le journal de ma soixantième année du 22 octobre 2010 au 21 octobre 2011. Chaque jour, j’ai rédigé un billet sur le même cahier, commentant aussi bien les événements du monde que ceux de ma vie personnelle. C’est donc à une lecture subjective de ces 365 jours que je convie le lecteur. Il retrouvera aussi la plupart des événements grands et petits qui ont marqué l’actualité du monde et de la France. Chacun de ces billets est une invitation à la réaction et à la critique, l’exercice du journal ayant ceci de particulier que l’on écrit à la fois pour soi et pour l’autre, le lecteur inconnu du lendemain. »    Philippe Chalmin

François Bourin éditeur - 432 pages - 20€

Rapport CyclOpe 2011

cyclope 2011
cyclope 2011

C’est en1986,il y a vingt-cinq ans, que fut publié par une petite équipe animée par Philippe Chalmin et Jean-Louis Gombeaud le premier Rapport Cyclope. C’était au lendemain du contre-choc pétrolier, de la disparition des
accords internationaux sur le café et l’étain. Les prix des matières premières et des commodités allaient pratiquement connaître deux décennies de cours déprimés alors que flambaient les marchés  financiers et que le monde connaissait sa troisième révolution industrielle autour notamment des technologies de l’information.
Le XXVe Rapport Cyclope est publié dans un contexte bien différent, à un moment où la plupart des marchés enregistrent des niveaux record, des céréales aux métaux non ferreux, du coton au marché de l’art. Mais la crise politique qui marque de nombreux pays en développement, et en particulier le “Printemps arabe”, lointain écho au  “Printemps des peuples”  de 1848, est une cruelle illustration de la  “malédiction des matières premières”  qui a marqué l’histoire de ces vingt-cinq dernières années.
CyclOpe est rédigé par une équipe internationale de plus d’une cinquantaine d’experts réunis autour de Philippe Chalmin, professeur à l’université Paris-Dauphine.
Publié en français, en anglais et en chinois, il bénéficie du soutien d’une trentaine d’entreprises du monde des commodités.

éditions Economica  - 736 pages (125 euros) - mai 2011

Au temps des Comptoirs. Les marchands à la conquête du monde

couverture Au temps des comptoirs

Les comptoirs, les grandes foires et les places financières ponctuent l’histoire de l’humanité. Lieux d’échanges des marchandises, ils ont depuis toujours fasciné les hommes par leur exotisme et leurs richesses exceptionnelles. Les parfums des épices s’y mélangent à la puanteur des esclaves, et les pièces d’or ou d’argent y passent de main en main pour payer soie, tissus, aliments et métaux. La Méditerranée, l’océan Indien, les mers de Chine sont les véritables pivots de ces échanges que les grandes découvertes ouvrent à de nouveaux espaces qui révolutionnent cultures et économies. Revisiter l’histoire de ces places permet de suivre le voyage du pouvoir économique et politique, et de se laisser emporter dans l’imaginaire de ces pays proches ou lointains, mais toujours fabuleux.

Philippe Chalmin et Alessandro Giraudo

éditions Bourin  - 205 pages (39 euros) - novembre 2010

Rapport Cyclope 2010

couverture rapport cyclope 2010

Le rapport CyclOpe plonge le lecteur dans les arcanes de l’ensemble des marchés de matières premières, de l’ananas au zirconium en passant par les textiles, le soja, l’automobile ou même l’art. Au fil de ses éditions il est devenu l’ouvrage de référence incontournable sur cet univers particulièrement chahuté. Il offre également de précieuses analyses de fond, comme par exemple sur le poids et la responsabilité de la Chine, sur les négociations du cycle de Doha de l’OMC, sur le développement des marchés du recyclage, etc.
Ouvrage de référence, CyclOpe offre aussi au lecteur une vision des tensions et des conflits de l’économie internationale et de la mondialisation.
Le rapport CyclOpe est réalisé par une équipe internationale d’économistes, de journalistes et de professionnels sous la direction de Philippe Chalmin, professeur associé à l’université de Paris-Dauphine et bénéficie du soutien d’une trentaine d’entreprises françaises.

éditions Economica  - 788 pages (115 euros) - mai 2010

Du rare à l'infini - panorama mondial des déchets

couvertures déchets

en collaboration avec Veolia Propreté

Longtemps les hommes ont eu le sens de la rareté, de la limite de leurs ressources par rapport à l’ampleur de leurs besoins. Tout ce qui était disponible devait être utilisé, rien – ou presque – n’était jeté. Mais la Révolution Industrielle a fait rentrer l’humanité dans une autre logique, celle de l’exploitation, de l’utilisation sans limites apparentes de ressources renouvelables ou non. Peu à peu les déchets sont devenus des nuisances qu’il fallait collecter, cacher ou enterrer, avec un impact minimum sur l’environnement.
Mais au début du XXIe siècle le monde a été soumis à plusieurs chocs affectant tant les marchés des ressources naturelles que les équilibres climatiques et environnementaux de notre planète. La flambée des marchés mondiaux en 2008 a marqué des économies touchant leurs limites tant démographiques que physiques et biologiques. Soudain la rareté est revenue au centre de nos préoccupations.
Les hommes vont devoir collecter, trier mais aussi valoriser et recycler, c’est-à-dire se rapprocher de ce vieil idéal : boucler le cycle de la matière, transformer le déchet en ressource. La gestion des déchets a été longtemps une affaire de proximité, perçue de manière caricaturale, dans son rôle de réduction des pollutions environnementales. Elle devient de plus en plus une problématique mondiale de gestion d’un gisement de ressources, exploitées pour leur pouvoir énergétique et pour leurs matériaux.
La croissance des flux mondiaux de ferrailles, de fibres cellulosiques de récupération, de plastiques récupérés, font des pays développés du Nord un « gisement » que commencent à exploiter aujourd’hui les pays du Sud avec de nouvelles problématiques de dépendance des uns vis à vis des autres.
Le panorama mondial des déchets 2009 est le résultat d’une collaboration entre Veolia Propreté, numéro 1 mondial de la gestion des déchets, de la récupération et du recyclage, et CyclOpe, le principal institut européen de recherche sur les marchés de matières premières et de commodités.
Il a été réalisé par Catherine Gaillochet, juriste spécialisée en droit de l’environnement, sous la responsabilité de Philippe Chalmin, professeur à l’Université Paris-Dauphine et président de CyclOpe.

éditions Economica  - 2010

Le siècle de Jules

couverture Le siècle de Jules
Le siècle de Jules

Le XXIe siècle raconté à mon petit-fils
Son espérance de vie permet de penser qu’il connaîtra le début du siècle prochain. Il vivra le moment où le monde approchera des dix milliards d’hommes. Il sera confronté à des défis majeurs : alimentaire, énergétique, écologique… La planète sur laquelle il fait ses premiers pas est en  proie au doute au lendemain d’une crise économique et financière exceptionnelle, d’un choc sur les marchés de matières premières et alors qu’en l’absence de gouvernance mondiale, partout éclatent conflits tribaux et guerres de religion.
Jules est né en 2009 et son grand-père, économiste et historien, se penche sur son héritage. Que laissons-nous aux générations à venir ? Quelle planète, quelles ressources, quel modèle, quelles idées, quelles croyances ? Quels seront les grands défis que les nouvelles générations devront relever ? Peut-on sans aveuglement faire preuve d'optimisme et imaginer que la génération de Jules connaîtra " la fin de l'histoire " ?

éditions Bourin  - 126 pages (16 euros) - janvier 2010

Le monde a faim

couverture Le monde à faim

Au printemps 2008, des scènes d'émeutes alimentaires ont fait la une des médias du monde entier. Les mots presque oubliés de "pénurie" et de "famine" ont refait leur apparition et l'opinion publique a découvert qu'au début du XXIe siècle, on pouvait encore mourir de faim et être trop pauvre pour se payer les quelques aliments de base nécessaires à la survie.
L'illusion de l'abondance agricole a vécu. Le monde a faim et ces émeutes nous révèlent que la question alimentaire constituera un des problèmes majeurs du XXIe siècle. Comment éviter une catastrophe planétaire, alors que la situation ne va cesser de s'aggraver ? D'ici cinquante ans, il faudra que la production agricole de la planète ait doublé pour répondre aux seuls besoins alimentaires de nos petits-enfants. Il faut agir maintenant.

aux éditions Bourin - 137 pages (12 euros) - janvier 2009

Des épices à l'Or noir

couverture Des épices à l'or noir

Du poivre de Malabar au pétrole saoudien, de l’or du Nouveau Monde au gaz sibérien, c’est à un formidable voyage autour du monde que nous convie Philippe Chalmin avec Des épices à l’or noir.

Premier album retraçant l’histoire des matières premières, ce livre richement illustré nous fait découvrir cette épopée où se côtoient chercheurs d’or californiens, dynasties de marchands chinois, et oligarques russes. L’on y croise des personnages aussi colorés que Jacob Fugger, l’homme d’affaires le plus puissant de l’Europe du XVIe siècle, Thomas Lipton, épicier de Glasgow qui fera fortune dans le thé, ou John Rockfeller, fondateur de la célèbre Standard Oil… Cette fascinante histoire se poursuit aujourd’hui. Elle permet à quelques-uns d’amasser des fortunes colossales et précipite encore des populations entières dans la misère.

La « malédiction des matières premières » semble bien réelle : ces denrées si convoitées sont l’enjeu de rivalités extraordinaires et de conflits sanglants et restent plus que jamais la cause de relations internationales compliquées ou menaçantes pour l’avenir.

 

éditions Bourin  - 160 pages (29 euros) - novembre 2008

 

Extrait du livre

Dans les années cinquante du siècle dernier, existait parmi les jeux de société, à côté de l'inusable Monopoly, un autre jeu appelé le «Long cours». Les joueurs avaient devant eux une carte du monde et chacun disposait d'un navire : à coups de dés, ils allaient de port en port, chargeant des marchandises, de l'or à Arkhangelsk, de la laine à Sydney... qu'ils devaient aller revendre à l'autre bout de la planète si du moins un redoutable navire corsaire ne les arraisonnait point. Combien d'enfants ont alors découvert la mondialisation sans le savoir et - surtout - ont rêvé à cet univers fascinant des matières premières que s'échangent les hommes. Ainsi, peut-être, naissent les vocations, celle de l'auteur de ces lignes en tout cas. Il peut pourtant paraître anachronique de s'intéresser aux matières premières en ces temps de révolution technologique, de développement des réseaux, de triomphe de l'économie du virtuel. La part des matières premières dans le processus de création de richesses à l'échelle mondiale ne cesse-t-elle pas de diminuer au profit notamment des services ? Que les matières premières puissent passionner l'historien qui peut y trouver une clé de lecture de maintes guerres et conquêtes, cela peut se comprendre mais aujourd'hui les conflits ne sont-ils pas d'une tout autre nature ? Quelle surprise alors de constater qu'en ces premières années du XXIe siècle, les matières premières ont plus que jamais fait la une de l'actualité, leurs marchés faisant l'objet d'un choc d'une rare intensité, leur disponibilité étant à l'origine de crises graves, qu'il s'agisse de l'énergie, des métaux ou de l'agriculture.

Le Poivre et l'Or noir, L'extraordinaire épopée des matières premières

couverture Pouvre et Or Noir

L'expression " matière première " est trompeuse.

Sous son aspect banal se cache un monde empli de passions et d'aventures. Chaque objet, chaque chose qui nous entoure a été matière première : nos livres ont été du bois, nos stylos du pétrole, nos vêtements du coton, de la soie, ou de la laine sur le dos d'un mouton, nos voitures ont été du fer, les puces de nos ordinateurs du silicium ; les pâtes que nous mangeons ont été du blé, et que dire de notre café ou de notre thé du matin...

Au cœur de notre économie mondialisée, les matières premières ont été l'enjeu de rivalités et de conflits extraordinaires et restent plus que jamais la cause de relations internationales compliquées ou menaçantes pour l'avenir. Le poivre et l'Or noir, par ses exemples, ses analyses économiques et sa réflexion vivante et actuelle, nous révèle une des faces les plus secrètes de l'économie mondiale.

 

éditions Bourin  - 137 pages (14 euros) - octobre 2007

Lire le premier chapitre, Le Poivre et l'Or noir
extrait du livre de Philippe Chalmin, Le Poivre et l'Or Noir
1erchap_poivreetornoir.pdf
Document Adobe Acrobat 66.4 KB